Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2015

Ce qu'on ne doit pas dire à un couple infertile...

... Même s'ils ont déjà réussi à avoir un enfant.

Je ne vous ferai pas ce qu'on ne dit pas à un couple infertile sans enfant, tout est là : http://1001chosesanepasdireauxinfertiles.blogspot.fr/

Pour le reste, il est des choses qu'on évitera de dire à ces couples, même s'ils ont finalement pu avoir la chance d'avoir un petit bébé!

C'est pour quand le deuxième?

=> toi déjà, t'as pas mémorisé ce qu'il a fallu faire pour le premier, tu nous souhaites donc tant de mal que ça que tu veuilles déjà nous y renvoyer???

Nan mais maintenant que la maman a été enceinte une fois, ça va marcher tout seul!

=> Bah oui, c'est sur, tous les soucis de fertilité n'étaient portés que par Madame. Hein, de toute façon, quand ça marche pas, c'est toujours la faute de la mère non?

Nan mais on est content pour vous, vous le méritiez vraiment!

=> Alors je sens que ça part d'un bon sentiment, qu'il y a une volonté d'être gentil... Mais je sais pas... C'est à dire que certains méritent moins que d'autres(alors en vrai, oui j'en arrive de plus en plus à penser ça), mais comment dire, tu as eu une période où tu avais des doutes à ce sujet? Ca sent un peu la pitié ton truc là...

Pas trop déçu du sexe?

=> Si tu veux parler de la taille du mien écoute, on vit avec hein... Ah de celui du bébé? Alors comment te dire... Ceux qui peuvent se payer le luxe de faire un enfant pour le sexe ont bien de la chance. Si tu passes en PMA et que tu es déçu d'avoir un garçon, je ne peux plus rien pour toi, fais toi ligaturer la(les) trompe(s).

C'est quand même plus gai chez vous depuis qu'il y a le petit!

=> C'est pas le même genre que "une maison sans enfant c'est une tombe"? Ravi que tu aies trouvé l'ambiance mortuaire à chaque fois que tu es passé nous voir. Ne te gêne pas pour nous éviter la prochaine fois!

Vous êtes chiant avec votre merdeux, depuis que vous l'avez vous faites plus rien!

=> Bah ouais. On n'a pas marné des années pour le laisser élever par la télé et les grands-parents pendant qu'on se pète la tronche en boite ou à la plage! Mais puisqu'on en est aux gentillesses, c'est avec toi qu'on fait plus rien, les autres amis qui nous prennent pas de eux sont ravis de voir le petit grandir régulièrement!

 

Si vous en avez d'autres, je me ferai un plaisir d'augmenter la liste ci-dessus...

 

Commentaires

"Mais si le bébé miracle ca existe"...je t'assure...regarde ma tante/cousine/Collègue/ meilleure amie a eu un deuxième naturellement..."mais si si elle aussi c'était le mec qui avait un problème" (bah voyons , c'est si simple d'analyser la fertilité d'un couple à l'apéro)

STOP (toi, maman ou papa d'un premier choupinou fiv, tu peux pas t’empêcher d'y croire dans un coin de ta tête mais putain t'as pas envie de l'entendre des autres)
et la sécu t'as pas payé une fiv icsi pour le plaisir ...

c'est comme entendre de nouveau "c'est dans la tête" (oui sauf que le poney sous la couette depuis 10 ans n'a pas marché mais la FIV oui...il doit y avoir une raison... (je préfèrerai aller a venise qu'a l'échographie mais statistiquement en vrai...)

A bon entendeur...
merci pour le sujet , pile poil ce que je vis

Écrit par : léna | 10/07/2016

"mais pourquoi t'en veux un deuxième" ou sa variante: "c'est différent maintenant que t'en as un [enfant], tu dois le vivre mieux même si t'arrive pas a avoir le deuxième"...
j'aiiiime quand on ressent à ma place...c'est toujours si juste...

STOP...eh bah non, peut être que l'envie du deuxième est aussi forte, peut être que le fait de ne pas y arriver, de retourner au centre de pma fais remonter tout le vécu du premier parcours avant le choupinou, peut etre que...

a bon entendeur...
joyeux parcours a tous !!!

Écrit par : léna | 10/07/2016

Merci pour ton passage ici et tes ajouts bien pertinents!

Bon courage pour la suite! :)

Écrit par : PapaFiv | 10/07/2016

Les commentaires sont fermés.