Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De la fierté, de la virilité, de leurs atteintes en PMA

Infertile rime avec stérile.

Quand on te pose un diagnostique d'infertilité primaire, t'as l'impression de devenir stérile (mes excuses aux copains vraiment stériles, je sais que c'est différent et que je suis pas si mal loti). Tu te retrouves dans la position du mec impuissant qu'a même pas compris comment il fallait insérer "la zigounette dans le piloupilou" (© Desproges).

Accepter de passer en PMA, c'est accepter ce fait : je ne sais pas faire un enfant à ma femme.

Personnellement, je voulais pas en passer par là. J'avais encore une vision bien romantique de la procréation : l'amour, la fusion des corps, l'intimité, tout ça... 

Pour une fiv, tu vas devoir te branler dans un gobelet, voire ta femme se déglinguer le corps et attendre qu'un inconnu lui enfourne le plat pas encore cuit à thermostat 6, sans être certains que le soufflé va pas retomber avant d'être monté...

Pour le romantisme, on repassera.

Moi, j'aurais été fier de lui faire un bébé avec ma chérie. Je me serais senti super papa, limite roi, fier de son petit prince ou de sa petite princesse.

Mais non.

J'en suis pas capable.

Et comme tout bon macho de base, quand ça touche à la capacité de la quéquête, bah je me braque, je le prends mal, comme si tout mon être était remis en cause. Alors oui, je sais, c'est con comme réaction, très con même. Mais n'empêche, je pense pas être le seul à le prendre un peu comme ça.

Alors pour ces messieurs qui se seraient perdus ici et qui se sentiraient vaguement concernés par mon discours, je n'aurais qu'une chose à dire : DE LA MERDE!

C'est pas parce que t'as les zozo qui pédalent dans la semoule que ton hommitude doit être remise en cause. 

Alors oui, c'est pas facile à encaisser. Certes, il y a toujours la pression familiale sur la lignée, le nom à transmettre aux générations futures, des parents qui veulent enfin devenir "grands". Il y a aussi les potes qui vont osciller entre le "t'as bien raison, fais pas de gamin, profite des seins de ta femme" et le "Bah alors c'est pour quand?" (ceux-là sont les pires, ils font pas exprès, on peut pas leur en vouloir, mais ils font chier putain)

Mais de tout ça tu dois n'en avoir rien à foutre!

Et pourquoi ça?

Parce que ça n'a aucun rapport avec ta foutue virilité et ta foutue condition d'homme!

L'infertilité est une poisse. Rien d'autre. T'es allergique aux pollens et t'as le rhume des foins? C'est la poisse. Pas un manque de talent. Tu arrives pas à faire un gamin à te femme? C'est la poisse. Pas un manque de talent!

Les problèmes de fertilité sont multiples et touchent quantité de monde. Tu n'es pas seul et sans le savoir, tu fais peut-être parti de ceux qui ont pas trop d'emmerdes (j'ai la chance, au final, de faire parti de cette catégorie).

Après, si pour te sentir mieux, tu as besoin d'une cause, voire d'un coupable, ne te retourne pas contre toi-même... Je n'ai aucune preuve formelle à te donner, mais je pense que tu peux plus facilement te tourner vers les industriels qui te font bouffer du plastique depuis ta naissance, vers Monsanto et ses potes qui te font bouffer de l'ogm et des pesticides à tour de bras. Tu peux aussi en vouloir aux responsables politiques pour avoir laisser se produire Tchernobyl et autres Fukushima... La liste pourrait être très longue.

Si tu veux mon avis, au final, ça ne servira à rien de chercher un coupable. Tu ne le trouveras pas et tu ne pourras pas lui faire la peau.

Que faire alors? Accepter. C'est la poisse, ça fait chier, il va falloir en passer par des étapes pas forcément glamour pour faire un gamin, mais le jour où le résultat sera là, tu seras en paix avec toi-même pour donner un cadre stable à ton petit bout de vie.

Et puis après l'acceptation viennent aussi les avantages. Parce que dans toute poisse, tu peux trouver des avantages. Imagine. Tu as fait une fiv ou deux, tu as tous les enfants que tu désirais.... Et ben pas besoin de contraception! Que nenni le stérilet, que nenni la pilule destructrice de libido, que nenni les capotes qui te coûtent une blinde (surtout quand madame est allergique au latex).

Vous allez pouvoir vous envoyer en l'air, comme des bêtes, sans le moindre souci! Avoue que ça vaut le coup non?

Autre avantage? Tu es devenu une encyclopédie scientifique de la conception, des hormones féminines, tu as pleins de mots savants pou craner en public et de quoi poutrer tout le monde au scrabble!

Encore un avantage? Si un jour ton chiard, pendant sa crise d'ado te sort un truc du genre "ouais toute façon vous m'avez jamais aimé, si ça se trouve vous vouliez même pas de moi!!!"... Vous pourrez lui tarter sa gueule de petit con sans aucune arrière pensée!

Tout ça ne constitue que ce que j'ai pu voir moi, dans mon expérience personnelle.

Le chemin de l'acceptation peut être long mais il vaut le coup!

Écrit par Papa Fiv Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.