Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2014

Pourquoi écrire?

C'est un premier post qui revient souvent.
On se demande et on explique pourquoi on a voulu écrire.
Comme si on devait justifier le fait de vouloir partager un témoignage.
Pour ma part, j'ai envie d'écrire et je n'ai pas besoin de meilleure raison pour le faire!

Néanmoins, il m'a fallu 2 déclencheurs pour en arriver là:

  • Le besoin d'expression
  • L'envie de partager

Au niveau de l'expression, j'avais besoin de faire sortir tout un tas de choses.
Envisager la parentalité peut déjà être difficile, alors quand il faut y ajouter des déboires médicaux, ça devient carrément pénible!

En tant que bon macho fini (oui ami lecteur, autant que tu le saches dès maintenant, je suis un sale macho de base, tu aurais de toute façon fini par t'en rendre compte tout seul), en tant que bon macho fini disais-je, je n'ai guère tendance à appeler les potes pour m'épancher sur leurs fortes épaules à propos de la difficulté de ma condition. Non, le seul soutient que j'attends et que je reçois est celui de ma chère et tendre. Il est néanmoins des moments où on aimerait une oreille de la même condition que nous. Au risque de passer pour un vieux gay refoulé (et même si c'était le cas, qu'est-ce que ça peut te foutre??), mais l'oreille attentive et la complicité d'un pair masculin n'ont que peu d'égales.

De ce besoin est né une curiosité internautienne autour des témoignages de (futurs)parents en FIV. Force est de constater que l'écrasante majorité de ces récits émanent de la gente féminine. Moins pudiques de leurs soucis, les femmes sont plus enclins à partager leur ressenti.
Face à ce constat, j'ai eu envie de partager mon expérience, espérant qu'elle pourrait être utile ou réconfortante à quelque usine de testostérone esseulée.

Ces pages vous conteront donc ce que j'ai vécu, ce que Nous avons vécu, à travers mon regard et mon ressenti d'homme

A très bientôt ami lecteur!