Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/08/2014

[PresseFIV] FIV et PMA dans les médias #1 : les peoples

Parler du traitement médiatique de la FIV et de la PMA, voilà un challenge qui me semble intéressant et en phase avec mon propos habituel. J'ignore encore combien j'aurai d'articles sur ce sujet (2?3?plus?) mais on va déjà commencer par un.

Pour cette première tentative donc, je risque fort de me faire taxer de monomaniaque, d'halluciné ou autre mais tant pis, j'assume et je vous m***e!! :D

J'ai récemment découvert que le fort connu tennisman Roger Federer était devenu papa à nouveau de jumeaux (après ses premières jumelles). Intrigué par une telle performance gémellaire, je me suis intéressé brièvement à ça...

Deux fois des jumeaux... Personnellement, ça m'a tout de suite interpellé. Quand on fait une FIV, l'équipe du service de PMA propose souvent d'implanter plusieurs embryon, pour maximiser les chances de réussites. En réalité, ça maximise aussi les chances de grossesses gémellaires(20% des grossesses effectives). Alors forcément deux fois des jumeaux, j'y ai pensé directement. Ca pourrait tout aussi bien être de l'ordre de la coïncidence, j'en conviens. J'ai donc creusé un tout petit peu plus, du coté de son épouse : 31 ans sur la première grossesse, 35 sur la deuxième. Sachant que passé 30 ans, la fertilité de la femme décroit pour commencer à chuter radicalement à partir de 35 ans... Sans être catégorique, mais il se pourrait bien qu'il y ait une FIV là-dessous.(autocritique : oui y'a déjà eu des jumeaux dans sa famille à elle, les premières sont des vraies jumelles, donc pas de double embryon type FIV possible,...)

Mais puisque ce n'est que du conditionnel, pourquoi est-ce je vous rabats les oreilles avec ça me direz-vous? Et bien tout simplement parce que s'il s'agit bien d'une FIV, j'aurais trouvé classe qu'il en parle ouvertement et qu'il communique à ce sujet.

On croise trop souvent d'actus people avec telle ou telle star qui se retrouve enceinte à un age relativement avancé(en regard des études sur la fertilité féminine) et qui a très probablement eu recours à la PMA. Quelques exemples : 

  • Geena Davis : des jumeaux à 48 ans.
  • Marcia Cross : 45 ans
  • Holly Hunter : des jumeaux à 47 ans.
  • Monica Bellucci : un deuxième bébé à 45 ans
  • ...

Je ne dis pas qu'il n'y a forcément que des FIV parmi toutes ces grossesses (j'ai pris les premières qui me tombaient dessus en tapant "grossesse tardive people" sur google). Mais il y en a forcément une partie et de toute façon, je pense qu'aucune n'a pu échapper à la PMA.

Et je trouve vraiment dommage qu'elles(ou ils, on n'entend quasiment rien sur les papas) n'en parlent pas. Je suis persuadé que ça pourrait aider pas mal de couples de savoir que même chez les peoples et bien on galère et on passe par le parcours PMA.

Au lieu de ça, il y a un vieux mythe de la facilité de la grossesse tardive qui se perpétue et nombre de jeunes femmes ne se posent même pas la question à temps et finissent par errer dans les couloirs de la PMA avec le désespoir qui se lit sur leur visage.

"Un grand pouvoir implique de grande responsabilité" comme disait l'homme-araignée et une grande couverture médiatique implique également un forte responsabilité. Quand on est en capacité de faire évoluer les consciences, on ne devrait pas se priver de le faire!

Alors messieurs et mesdames les stars, messieurs et mesdames les journalistes de la presse people, ne craignez rien, on ne vous rira pas au nez si vous osez parler de FIV, de PMA, de TEC, d'IAC ou autres techniques plus ou moins connues! Et en plus, vous pourrez vous gratifier d'avoir réalisé quelque chose d'utile à un grand nombre de couples!

Commentaires

People avec utile dans la même phrase ? Rooo :D

Écrit par : Doti | 12/08/2014

Je pense que le fait que les people aient recours à la FIV c'est quelque chose qui est souvent insinué (sans doute plus dans la presse "féminine" que dans les journaux mainstream, d'ailleurs), mais je suis d'accord, ce n'est jamais dit haut et fort, et c'est bien dommage. Le truc c'est que quand tu passes ta trentaine à te construire une carrière dans le cinéma ou la télé qui ne te laisse pas forcément l'opportunité de la maternité, tu t'y mets trankilou à la quarantaine. Et quand tu es richissime, forcément c'est moins un souci aussi: tu peux en faire autant que tu veux, des FIV, ou presque. Cela dit, ça ne change rien au fait d'en parler et de partager, à condition peut-être d'éviter un discours de type "ne vous inquiétez pas, faire des gosses à 43 ans, c'est tellement facile avec une petite FIV ou deux! no stress!" ;)

Écrit par : Litchi | 13/08/2014

Sauf que c'est justement pas "no stress", même pour eux à mon avis...
Et on verrait plus souvent nos milliardaires en chier des ronds de chapeau comme tout le monde, bah déjà ils y gagneraient en sympathie (au moins de ma part) et surtout ça interpellerait sur les difficultés, même quand on a les moyens d'avoir accès à la pointe de la technologie...(mais ça, c'est le sujet du prochain article sur cette thématique)

Écrit par : PapaFiv | 13/08/2014

Les commentaires sont fermés.